Accompagnement sur les questions de tarification

Mettre en place des tarifications ou des modes de paiement alternatifs au prix fixe en euro est quelque chose qui parait aller de soi pour un nombre important de structures, et notamment dans le monde de l'événementiel culturel (mais pas que).

 

Mais la mise en place effective, pour pouvoir être réalisable, est beaucoup plus compliquée.

 

Notamment parce que, par manque de temps, c'est souvent la réflexion sur ce type de question qui saute pendant l'organisation. La réalisation de toutes les autres tâches étant indispensable à la création de l'événement ou du service, les tâches "optionnelles" sont laissées de côté.

 

Sauf que le choix de mettre en place une tarification de ce type ne peut pas se faire au pied levé pour être efficace et avoir du sens. Différentes étapes, toutes importantes, sont à réaliser. Notre accompagnement peut se décliner selon ces étapes, pour l'une ou l'ensemble d'entre elles, selon les besoins de la structure.


Les étapes de l'accompagnement

Définir les valeurs

D'abord, il est important que la structure réussisse à définir en profondeur quelles sont les valeurs qui la poussent à mettre en place une tarification de ce type. Cette étape est essentielle pour la suite, et notamment pour la mise en place de la communication écrite ou orale lors des ventes.


Définir le cadre : les contraintes

Une fois cette ligne directrice adoptée, la structure pourra regarder ses contraintes budgétaires, ses filets de sécurisation, et le contexte global de l'événement ou de la vente (certains détails n'en sont pas : le consommateur est t'il obligé de passer devant une caisse pour accéder au site, par exemple ? Ou le paiement se fait t'il sur la base du volontariat ?).


Choisir la/les tarification/s

En fonction de toutes ces données, il sera temps de choisir les modes de tarifications à mettre en place (prix libre, prix à la fourchette, troc, monnaie locale, prix au jeu/hasard, etc ...), y compris choisir si besoin de garder certaines choses à prix fixe (notamment si la sécurité financière de la structure est trop en danger, ou encore pour certains produits comme l'alcool pour des raisons légales, ou également pour éviter une concurrence déloyale).


Définir les moyens pour la/les mettre en œuvre

Comment les consommateurs vont t'ils payer (passage à la caisse, chapeaux, tirelire itinérante ...) ? Quels va être le budget pour la com ? Pour la mise en place du dispositif ?

Quel temps doit être imparti à cette tâche ? Combien de personnes y seront dédiées sur place ? Est ce que les gens qui seront au contact du public pour en parler seront aussi celles et ceux qui réclameront l'argent ? Etc.

 

Autant de questions à résoudre en amont de l'événement pour maximiser les chances de vivre une expérience positive.

Mettre en place la communication

Selon la/les tarifications choisies, et les moyens de la structure, plusieurs type de communication peuvent être mises en place :

  • Une com écrite, via un site internet et les réseaux sociaux, des affiches et/ou des tracts sur place, etc.
  • Une com orale, via des personnes qui accueillent les consommateurs et sont en capacité de débattre, ou via des discours pendant l'événement, etc.
  • Une com vidéo, via des films diffusés sur internet ou pendant l'événement, etc.
  • Une com culturelle, via des spectacles, débats, conférences, etc.

Bien sur, cette liste n'est ni exhaustive, ni obligatoire. Elle permet juste de montrer rapidement la diversité de ce qui peut être mis en place.


Former les personnes qui seront au contact des consommateurs

Celles et ceux (souvent des bénévoles) qui seront au contact des consommateurs ont besoin d'y être formés. En effet, ce sont elles/eux qui représenteront la structure. Et leur incapacité à pouvoir parler de la tarification qu'ils appliquent et qui est inédite pour certaines personnes pourra malheureusement rendre incompréhensible la démarche.

 

En fonction des cas, cela peut se faire en amont grâce à un atelier sur la question, grâce à de la com écrite, grâce à une formation sur place ou encore en associant ces personnes à toute la création du projet.


Un accompagnement personnalisé

Parce que les structures n'ont pas toujours le temps ou les compétences pour gérer l'organisation de toutes ces étapes en interne, nous proposons de créer un projet d'accompagnement au cas par cas, en fonction de chaque projet. Nous ne faisons pas à votre place : nous vous donnons un cadre pour faire vous même.

 

N'hésitez pas à nous contacter.