Le troc

Le troc est une forme d'échange de biens qui existe depuis la naissance de l'humanité.

 

Bien avant l'apparition de la monnaie moderne, il a fallu échanger des biens et des services. Soit que les biens convoités soient rares ou produit trop loin du lieu de vie, soit que le savoir faire soit complexe et que chacun-e ne puisse en être titulaire. La spécialisation de l'activité humaine et la complexification des modes de vie amènent avec elles la nécessité de se procurer plus de biens ou de services, et donc de trouver une solution d'échange équitable.

 

Le troc, de façon première et dans sa forme la plus simple, consiste à échanger un bien ou un service entre deux bénéficiaires.

Par exemple : je te donne une oie et un mouton, tu me donnes un zèbre.

 

Ceci dit, le propriétaire d'une oie et d'un mouton n'a pas toujours besoin forcément d'un zèbre en échange.

On peut alors procéder soit à des trocs incluant plus de 2 bénéficiaires (je troque 1 zèbre contre 10 sacs de riz, puis les sacs de riz contre l'oie et le mouton que je convoite. Le riz devient presque ici une "monnaie utile"), soit avoir recours à des proto-monnaies ou des monnaies fiduciaires.

 

Depuis l'apparition des monnaies fiduciaires, on constate que le troc n'a jamais été abandonné.

Soit que les personnes aient un désir de simplification ou de s'extraire autant que faire se peut du système fiduciaire ; soit qu'il revienne au goût du jour lors des périodes de crises (par exemple en temps de rationnement : les "marchés noirs" apparus au fil des siècles et sur toute la planète ont de tout temps fonctionné beaucoup avec le troc).

 

Aujourd'hui, le troc et ses dérivés reprennent un nouvel essor. L'utilisation d'Internet pour simplifier les échanges, la montée de la volonté de sortir du système fiduciaires verrouillé et spéculatif ou encore la volonté de créer d'autres sortes de liens entre les humains ou les structures l'expliquent en grande partie.


Mise en place, expérimentations et dérivés du troc ...

Le troc simple

Entre individus ou structures : j'échange un bien ou un service contre un autre bien ou service.

Il existe une législation encadrant ce type d'échange, notamment lorsqu'ils concernent des biens ayant une grande valeur.

Les grandes entreprises, les structures internationales et les États ou fédérations sont amenés eux aussi à pratiquer le troc, au même titre que les individus ou les petites structures.

Le troc simple peut avoir lieu de façon bilatérale (entre deux entités), ou entre plusieurs bénéficiaires.


Les systèmes d'échanges locaux (SEL)

Les SEL existent dans de nombreuses villes et régions rurales de France (rien qu'en région parisienne, on en dénombre une cinquantaine).

Le système d'échange local permet à chacun de mettre sur le marché local des biens ou des services. En fonction des collectifs, une unité d'échange est mise en place, généralement basée sur le temps : 60 unités équivalent à une heure de temps.

Bien souvent, les unités collectées par chacun sont comptabilisée sur un compte de façon indicative, mais il est possible d'avoir un compte débiteur (parfois avec un plafond).


Le don ou partage citoyen

Dans la lignée du troc et de la volonté actuelle de s'extraire du système fiduciaire, on constate de plus en plus de systèmes de dons, de recyclage ou de partage d'objets.

La nouveauté, c'est que ces systèmes ne reposent plus sur une idée de charité (comme cela peut l'être pour des associations comme Emmaüs ou le Secours Populaire, par exemple), mais sur l'idée qu'il devrait être naturel de réutiliser ou de partager des objets dont on ne se sert plus, ou peu.

Quelques exemples d'initiatives ...

(cliquez sur les images pour visiter les sites)

Mytroc.fr : un site de troc qui fonctionne sur toute la France


Le SEL de Grenoble


Donnons.org : un site de dons sans contrepartie

Mutum : un site de partage d'objets entre voisins